3 conseils pour bien investir efficacement

La question du choix de placement pour investir son épargne, ou commencer à épargner, demande de la réflexion et de l’anticipation. Voici 8 conseils pour vous aider à choisir votre meilleur placement.

Choisissez un placement que vous comprenez

N’investissez pas dans un placement que vous ne comprenez pas. C’est une des recommandations que que je donne à toutes les personnes voulant épargner. Aujourd’hui, en tant qu’épargnants, vous avez à votre disposition une large gamme de produits : actions, fonds de placement, produits dérivés, produits à revenu fixe, etc… Mais tous ne seront pas adaptés à votre profil d’investisseur.

Il est donc important de comprendre à la fois les caractéristiques du produit, comme:

  • Le rendement attendu,
  • Le risque,
  • L’horizon de placement,
  • La disponibilité,

Une fois que vous avez compris comment fonctionne le produit qui vous intéresse, vous devez vous assurer qu’il correspond au type d’investisseur que vous êtes. Avec l’entrée en vigueur de MiF II, les professionnels doivent s’assurer de vous proposer une solution adéquate à vos besoins. Pour ce faire, ils classent les clients en trois types : conservateurs, modérés et risqués.

En règle générale, si une personne n’est pas prête à perdre beaucoup d’argent et souhaite prendre peu de risques, elle doit être considérée comme conservatrice. Dans ce cas, vous devez être prêt à accepter un faible rendement, car le risque et le rendement sont généralement directement liés : plus le rendement attendu est élevé, plus le risque pris est important.

Diversifier votre épargne

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Même les investisseurs les plus ambitieux ont tendance à mettre tout leur capital dans le même panier. Pour réduire le risque, la meilleure chose à faire est de diversifier votre investissement à travers des classes d’actifs différentes. Et si vous n’investissez que sur le marché boursier, il est conseillé de disposer d’un portefeuille diversifié

N’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme. L’une des maximes que l’épargnant doit respecter est de ne placer que le capital dont il n’a pas besoin à court terme, car aussi conservateur que puisse paraître un produit, il y a toujours un risque. Par conséquent, le particulier doit toujours être prêt à perdre une partie de son investissement et que cela ne crée pas de problème grave.

Adaptez vos investissements aux conditions de vos objectifs. Il existe des produits qui fonctionnent sur plusieurs mois (factures), un an (dépôts) ou plusieurs (fonds de placement). D’autre part, le marché boursier n’a pas d’horizon temporel défini au-delà de celui que l’investisseur veut bien lui donner. Selon les experts, le plus judicieux est de combiner des actifs ayant des horizons temporels différents dans votre portefeuille afin de réduire la volatilité.

Ne vous fiez pas aux performances passées

Ne courez pas après les succès d’hier. Une autre des maximes que l’épargnant ne doit pas oublier est que les performances passées ne garantissent pas les performances futures. En d’autres termes, les rendements historiques ne se répètent pas nécessairement, et vous devez donc toujours être prêt à faire face à des pertes. Personne ne sait ce que les marchés vont faire et comment ils vont affecter les produits, même les plus performants de la dernière décennie.

Connaissez les caractéristiques du canal que vous utilisez pour investir. Si l’épargnant veut contracter un produit ou passer un ordre en bourse via Internet, il doit tenir compte des conditions du contrat. L’un des inconvénients de ces accords est que personne ne sera en mesure de répondre à vos questions en direct.